Lexique épistémologique

EN COURS DE REDACTION



Auto-organisation :

  • "phénomène de mise en ordre croissant, et allant en sens inverse de l'augmentation de l'entropie ; au prix d'une dissipation d'énergie qui servira à maintenir cette structure. C'est une tendance, tant au niveau des processus physiques ou des organismes vivants, que des systèmes sociaux, à s'organiser d'eux-mêmes ; on parle aussi d'auto-assemblage." [Wikipedia]


Autonomie : Voir autorégulation


Autorégulation :

  • "L’autorégulation est la régulation d'un système par lui-même. C'est le cœur de ce qui constitue l’autonomie du système1 : ce qui fait qu'il se maintient et se transforme en partie selon ses propres règles et non pas seulement en fonction de facteurs externes. L’autorégulation de l’état, des processus, de l’évolution du système sont des dimensions reliées de son autonomie. L’autorégulation est également directement liée à la notion de complexité : si un système est autorégulé, il est forcément complexe. L’autorégulation est également liée aux notions d’auto-organisation et d’émergence, qui désigne la façon dont un système se forme ou transforme par lui-même, généralement à un niveau de complexité supérieur." [Wikipedia : L'autorégulation]

Constructivisme :

  • "Le constructivisme, en épistémologie, est une approche de la connaissance reposant sur l'idée que notre image de la réalité, ou les notions structurant cette image, sont le produit de l'esprit humain en interaction avec cette réalité, et non le reflet exact de la réalité elle-même." [Wikipedia : Le constructivisme]

 

Cybernétique : (du grec κῠβερνήτης (kubernêtês) « pilote, gouverneur »)

  • Etude des interrelations dynamiques des éléments d'un système organisé en vue d'un but/une finalité et des moyens (contrôle) mis en place par ce système pour parvenir à ce but.
  • "Théorie entière de la commande et de la communication, aussi bien chez l'animal que dans la machine" [Norbert Wiener]
  • "La cybernétique est l'art de rendre efficace l'action." [Louis Couffignal]

Efficacité

  • "L'efficacité qualifie la capacité d'une personne, d'un groupe ou d'un système de parvenir à ses fins, à ses objectifs. Être efficace revient à produire à l'échéance prévue les résultats escomptés et réaliser les objectifs fixés." [Wikipedia]


Efficience :

  • "L'efficience est l'optimisation des outils mis en œuvre pour parvenir à un résultat. Elle se mesure sous la forme d'un rapport entre les résultats obtenus et les ressources utilisées." [Définition usuelle, Source : wikipedia]
  • Recherche d'une progression harmonieuse vers un objectif que l'on s'est fixé, avec un maximum d'aisance et une dépense d'énergie minimale. L'efficience repose sur la notion de Stratégie [Voir ce terme]. [Concept élaboré par Olivier Lafay dans le cadre de sa Méthode de Musculation et applicable à l'ensemble des domaines de l'action humaine]


Emergence


 


Entropie (/neguentropie) : (du grec entropê : "retour")

  • Grandeur évaluant la dégradation de l'énergie d'un système et son degré de désordre.
  • La néguentropie, ou entropie négative désigne le processus qui permet le maintien de l'organisation structurelle des systèmes vivants, il résulte d'un couplage enzymatique au bilan énergétique positif à l'intérieur des cellules.
  • La néguentropie d'un système vivant se fait toujours au détriment de son environnement dans lequel il accroît l'entropie. En effet, selon le deuxième principe de la thermodynamique, "Toute transformation d'un système thermodynamique s'effectue avec augmentation de l'entropie global incluant l'entropie du système considéré et du milieu extérieur". Par exemple, pour nous nourrir, nous assimilons forcément des nutriments d'origine animal ou végétal dont nous avons

 

Environnement :

  • "Partie du milieu extérieur qui se trouve en situation d'agir sur l'être humain [ou le système intéressé, ndla] ou de subir son action." [Couffignal]
  • "Ensemble des éléments physiques, chimiques ou biologiques, naturels et artificiels, qui entourent un être humain, un végétal ou une espèce." [Larousse, 2008]

 


Finalité

 

 

Fonction (/structure) : Voir à Structure

 

Génotype (/phénotype) :

  • Patrimoine héréditaire de l'individu, dépendant de l'ensemble des gènes des cellules reproductrices dont il est issu, que ce patrimoine soit apparent ou non. [Garnier Delamare, Dictionnaire illustré des termes de médecine, 28ème Edition]

Homéostasie :

  • Autorégulation neuro-hormonale des différentes fonctions internes (constantes physiologiques)des Systèmes composant l'individu tels que la température corporelle, le tonus cardio-vasculaire, le pH des milieux extra-cellulaires, la composition du sang, etc...

Mécanisme :

 

Milieu extérieur :

  • Le milieu extérieur a un système (vivant ou non) est constitué par tout ce qui n'est pas partie de ce système.

 

Niveaux d'intégration


Paradigme :

  • (logique) "Modèle théorique de pensée qui oriente la recherche et la réflexion scientifique."
  • (psycho) "Procédure méthodologique qui constitue un modèle de référence." [Larousse, 2008]

Phénotype (/Génotype) :

  • Manifestation apparente du patrimoine héréditaire de l'individu plus ou moins modifié par le milieu ambiant. [Garnier Delamare, Dictionnaire illustré des termes de médecine, 28ème Edition]

Potentiel Génétique Originel (PGO) :

  • Potentiel génétique propre à un individu considéré avant toute atteinte pathologique in- ou post-utero, c'est-à-dire son potentiel vital à l'instant de sa conception (Trédaniel).

Potentiel Vital Actuel (PVA) :

  • Somme algébrique théorique de la somme pathologique et du phénomène de vieillissement d'un individu à un instant donné de son existence (Trédaniel).

Rétroaction :

  • "La rétroaction est l’action en retour d’un effet sur sa propre cause : la séquence de causes et d'effets forme donc une boucle dite boucle de rétroaction. Au niveau supérieur, un système comportant une boucle de rétroaction agit ainsi sur lui-même. Du point de vue de la distinction entre commande et action, la sortie de la commande et donc l'action font partie des facteurs qui influent en retour sur la commande du système (la rétroaction diffère de l'hypothèse de la causalité inversée, dans laquelle l'effet précède sa cause.)" [Wikipedia, La rétroaction]

Stratégie :

  • "La stratégie, c'est l'ensemble des opérations réalisées dans la recherche d'une victoire à moindre coût. [...] c'est la recherche du chemin de moindre résistance. Il s'agit de savoir réaliser de petites adaptations qui engendreront de grands effets, de faire de petits changements qui engendreront de grands changements. Il s'agit aussi de savoir quand ne pas agir..." [Olivier Lafay, in L'espace stratégique, Tome 2 de Méthode de Musculation, Ed. Amphora, 2014]

 

Stress :

  • Etat d'instabilité d'un système biologique résultant d'un phénomène extérieur (stressor) et qui entraîne une réponse du système visant à corriger cette instabilité.
  • "Réponse aspécifique de l'organisme à toute demande qui lui est faite" [Selye]
  • "Mot anglais employé par Hans Selye(1936) pour exprimer l'état réactionnel d'un organisme soumis à l'action d'un excitant quelconque. Des termes français plus précis, qui suivant les cas, rendent l'idée de stress sont préférables : agression, stimulation, atteinte, choc, contrainte, pression, tension, émotion, commotion, déséquilibre, dépression, indisposition, malaise, etc... -- L'excitant (que Selye appelle stressor) peut être animé (bactérie), physique (froid), chimique (poison), un trouble ou une lésion organique (hémorragie), nerveux (effort, émotion désagréable ou agréable)." [Edm. Sergent]

Structure (/fonction) :

  • "Le rapport structure/fonction est un concept important de la biologie mettant en relation la manière dont une partie est faite (structure) et le rôle qu’elle a à remplir pour cet organisme (fonction). Tout être vivant peut être décrit comme un système de structure obéissant aux lois de la physique et de la chimie." [Wikipedia, Le rapport Structure/fonction]

 

Système :

  • Ensemble d'éléments en interrelation dynamiue, organisé ou non en fonction d'un but/d'une finalité.  (Synthèse des deux définitions classiques suivantes : "Ensemble d'éléments en interaction dynamique" (Jacques Lesournes) ; "Ensemble d'éléments en interaction dynamique, organisé en fonction d'un but" (Joël de Rosnay))

Systémique :

  • "Analyse qui envisage les éléments d'une conformation complexe, les faits non pas isolément mais globalement, en tant que parties intégrantes d'un ensemble dont les différents composants sont dans une relation de dépendance réciproque." [Larousse, 2008]

Téléonomie :

  • "La téléonomie (du grec telos, but et nomos, loi) est un terme inventé par Colin S. Pittendrigh en 19581, puis repris par de nombreux autres biologistes de renom, dont Jacques Monod dans les années 19702,3,4. Il désigne grossièrement un concept scientifique de finalité. Il s'agit de ne pas le confondre avec le finalisme ou la téléologie (de logos = raison, parole) car Monod et plus généralement les darwinistes (aujourd'hui largement majoritaires) refusent, par principe épistémologique notamment, tout recours à une cause finale ou à un dessein intelligent dans l'explication des processus biologiques." [Wikipedia, La téléonomie]

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Maxime Bratanoff (mercredi, 17 juin 2015 21:10)

    Bonjour Yann,

    Merci des précieuses informations que tu prend la peine de partager sur ce site; je vais désormais pouvoir m'inspirer de tes apports sur les espaces Lafay.

    A bientôt pour de nouvelles coopérations et aventures.

  • #2

    Yann Ollivier (jeudi, 18 juin 2015 08:25)

    Bonjour Maxime,

    Ce lexique est un petit projet que je souhaite développer mais je l'ai laissé de côté pour l'instant, faute de temps. Toi qui a de grandes connaissances en épistémologie, est-ce que ça te plairait d'y participer ?

    Bonne journée.