Grenoble-Vizille 2016

C'est avec un grand plaisir que nous avons tenu un stand étiopathie, pour la deuxième fois, au semi-marathon Grenoble-Vizille qui s'est déroulé le week-end du 2 et 3 avril (à la même date que le Marathon de Paris).

Le samedi, nous étions dans le hall Clémenceau à Grenoble au retrait des dossards. Nous avons ainsi pu informer les curieux, saluer les habitués mais aussi délivrer des soins étiopathiques aux coureurs blessés avant la course en compagnie de Vivien Lecchini, étudiant en 2ème année.

Le dimanche, nous avons déplacé le stand à Vizille, à l'arrivée de la course et nous avons accueilli les coureurs qui ont ainsi pu bénéficier d'un traitement étiopathique délivré par des étudiants de la Faculté Libre d'Etiopathie de Lyon.

Ces derniers étaient encadrés par Alexia Grégoire-Favario, étiopathe à Fontaine et Yann Ollivier, étiopathe à Grenoble et Saint-Egrève.
Maggy Jumelin, étudiante en 6ème année et future étiopathe à Grenoble, notre intermédiaire auprès des organisateurs d'Idée Alpes, était également présente.

C'est donc en compagnie de l'équipe de masseurs sportifs dirigée par Béatrice Tschirret que nos futurs étiopathes, Maggy Jumelin, Marie Metz, Romain Degeorges, Sebastien Chenevez et Marc-Antoine Courtel, ont pu se familiariser avec les pathologies du coureur et recevoir environ 70 personnes, sous notre tutelle.

Une expérience riche et motivante pour la fin de leur cursus et qu'ils ne manqueront pas de renouveller lors des nombreux événements sportifs de la Région Rhônes-Alpes couverts par la Faculté Libre d'Etiopathie de Lyon.

Quand aux coureurs grenoblois, nous leur donnons rendez-vous lors des prochaines courses locales où nous serons présents : Cross du Pain, Trail de Monteynard, Cross des Châtaignes, Ekiden, etc...

Merci encore aux organisateurs d'Idée Alpes pour leur accueil et leur confiance ainsi qu'à Maggy Jumelin pour la logistique de ces événements.

Merci aussi aux étudiants de s'investir et de se déplacer pour promouvoir l'étiopathie.

Merci également aux coureurs et aux badauds de donner l'opportunité aux étudiants de "se faire la main" sur ce genre d'événements. C'est très formateur.


Nous reviendrons donc avec plaisir au semi-marathon du Grenoble-Vizille pour la troisième fois consécutive. A l'année prochaine donc !

Yann Ollivier

Écrire commentaire

Commentaires : 0